Sélectionner une page

 

 

 

 

 

Aujourd’hui, le numérique représente 10 % des ventes au détail mais influence jusqu’à 56 % des achats en magasin. Le commerce électronique est passé de « l’achat sur un site Web » à une série d’interactions – numériques et autres – qui permettent d’écouler les marchandises.

Comme ces chiffres le suggèrent, les magasins ne peuvent survivre sans être présents sur les canaux préférés de leurs clients; les détaillants doivent intégrer pleinement le numérique pour prospérer. De même, le B2B (commerce interentreprises) s’approche du point de bascule en matière de eCommerce et les perturbations deviendront plus fréquentes en 2018.

En tant que principale agence eCommerce au Canada avec de nombreux détaillants et marques tels que Stokes, Structube, La Vie en Rose, Maison Birks, SAIL, Kanuk et Primeau Vélo, pour ne nommer que ceux-là, Absolunet est aux premières loges pour cerner les tendances du commerce électronique au Canada pour l’année à venir. Nous avons donc relevé 10 tendances à suivre en 2018 en matière de commerce électronique; éléments incontournables que les entreprises doivent prendre en considération afin d’assurer la croissance de leurs ventes en ligne et en magasin.

« Le commerce de détail n’est pas en train de mourir, mais une douloureuse transformation a commencé »

L’expérience du consommateur, lorsqu’il visite un commerce – les interactions physiques – sont plus importantes que jamais. Les commerçants devront désormais maîtriser l’art de conjuguer le repérage en magasin (showrooming) et en ligne (webrooming), les événements promotionnels, les démonstrations de produits, les expériences en magasin, et plus encore.

D’une part, les commerçants qui vendent en ligne exclusivement accroîtront leur présence physique au fur et à mesure que les consommateurs continueront d’accorder de l’importance à la polyvalence et à la profondeur du magasinage en ligne, ainsi qu’à la commodité d’acheter, de ramasser et de retourner des articles localement.

D’autre part, les détaillants ayant pignon sur rue numériseront leur infrastructure physique et commenceront à déployer de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux formats de magasin basés sur l’expérience client et la commodité, avec une forte inspiration numérique.

« Le commerce de détail n’est pas en train de mourir, mais une douloureuse transformation a commencé »

L’expérience du consommateur, lorsqu’il visite un commerce – les interactions physiques – sont plus importantes que jamais. Les commerçants devront désormais maîtriser l’art de conjuguer le repérage en magasin (showrooming) et en ligne (webrooming), les événements promotionnels, les démonstrations de produits, les expériences en magasin, et plus encore.

D’une part, les commerçants qui vendent en ligne exclusivement accroîtront leur présence physique au fur et à mesure que les consommateurs continueront d’accorder de l’importance à la polyvalence et à la profondeur du magasinage en ligne, ainsi qu’à la commodité d’acheter, de ramasser et de retourner des articles localement.

D’autre part, les détaillants ayant pignon sur rue numériseront leur infrastructure physique et commenceront à déployer de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux formats de magasin basés sur l’expérience client et la commodité, avec une forte inspiration numérique.

La marque de vêtements pour hommes en ligne Frank And Oak a ouvert 16 magasins physiques en Amérique du Nord. L’expérience en magasin comprend un comptoir à café et un service de barbier haut de gamme.

La marque de vêtements pour hommes en ligne Frank And Oak a ouvert 16 magasins physiques en Amérique du Nord. L’expérience en magasin comprend un comptoir à café et un service de barbier haut de gamme.

Nordstrom a ouvert un magasin de 3 000 pi2 dénué de toute marchandise afin de se concentrer sur les services et l’expérience de la marque : services de tailleur, essayage, stylistes et plus encore (mentionnons le bar à jus frais et à manucure sur place). L’espace sert également de point de cueillette et de retour pour les achats en ligne.

Nordstrom a ouvert un magasin de 3 000 pi2 dénué de toute marchandise afin de se concentrer sur les services et l’expérience de la marque : services de tailleur, essayage, stylistes et plus encore (mentionnons le bar à jus frais et à manucure sur place). L’espace sert également de point de cueillette et de retour pour les achats en ligne.

Casper , le pionnier en matière de matelas en ligne, a ouvert 15 boutiques éphémères dans différentes villes des États-Unis en 2017.

Casper , le pionnier en matière de matelas en ligne, a ouvert 15 boutiques éphémères dans différentes villes des États-Unis en 2017.

Parmi les 80 boutiques vélo à Portland, Vélo Cult se démarque en combinant la culture avec la vente au détail. En plus des vélos neufs, sur mesure et « vintage », Velo cult sert douze bières artisanales en fût, des cafés (les grains sont torréfiés à même la boutique) et une scène accueille les musiciens locaux.

Parmi les 80 boutiques vélo à Portland, Vélo Cult se démarque en combinant la culture avec la vente au détail. En plus des vélos neufs, sur mesure et « vintage », Velo cult sert douze bières artisanales en fût, des cafés (les grains sont torréfiés à même la boutique) et une scène accueille les musiciens locaux.

Malgré ses 5 milliards de dollars de ventes en ligne, la priorité de Home Depot demeure une expérience en magasin exceptionnelle. Les magasins et le personnel complémentent le parcours du client, qu’il s’agisse d’entrepreneurs professionnels ou de bricoleurs.

Malgré ses 5 milliards de dollars de ventes en ligne, la priorité de Home Depot demeure une expérience en magasin exceptionnelle. Les magasins et le personnel complémentent le parcours du client, qu’il s’agisse d’entrepreneurs professionnels ou de bricoleurs.

La boutique éphémère IRL (In Real Live) installée dans la Water Tower Place de Chicago est une salle de montre pour les marques qui vendent en ligne exclusivement – la boutique servant à exposer leurs produits.

La boutique éphémère IRL (In Real Live) installée dans la Water Tower Place de Chicago est une salle de montre pour les marques qui vendent en ligne exclusivement – la boutique servant à exposer leurs produits.

La boutique de Kanuk, l’emblématique marque québécoise de manteaux d’hiver, propose aux visiteurs d’essayer leur manteau dans une chambre froide réglée à -25 °C, reproduisant ainsi des réelles conditions hivernales.

La boutique de Kanuk, l’emblématique marque québécoise de manteaux d’hiver, propose aux visiteurs d’essayer leur manteau dans une chambre froide réglée à -25 °C, reproduisant ainsi des réelles conditions hivernales.

En 2018, de nombreux utilisateurs du B2B vivront leur première expérience d’achat et de commande « de style B2C » dans le cadre de leur travail. Les aspects traditionnels du commerce B2B, qu’il s’agisse de catalogues imprimés ou des appels de la part de représentants feront place à un processus de découverte numérique, de même qu’un processus de commande simplifié et conçu autour de l’acheteur et des technologies mobiles.

 

Les fournisseurs qui placent l’utilisateur au cœur de l’expérience d’achat et qui faciliteront le processus de commande et la convivialité des interactions se verront récompensés avec une augmentation des commandes et du budget de leurs clients. Pour y arriver, ces fournisseurs s’inspireront des leçons apprises en 20 ans de commerce électronique par les détaillants.

La tempête parfaite

D’ici 2019,  les sociétés B2B dépenseront plus en technologies de eCommerce que les détaillants en ligne.

56% des acheteurs B2B prévoient effectuer la moitié ou plus de leurs achats d’affaires en ligne en 2017, contre 30 % en 2014.

Le marché américain du commerce électronique B2B pourrait atteindre
1100 milliards de dollars et représenter 12,1 % de toutes les ventes B2B d’ici 2020. À l’échelle du monde, ce marché pourrait dépasser les 6 000 milliards de dollars.

Les fournisseurs de plateformes de eCommerce (Magento, Insite, Sitcore, Oracle, Hybris, etc.) déploient des fonctionnalités de type B2C qui coexistent avec l’ensemble de règles complexes régissant le B2B (commandes partielles, tarification dégressive sur le volume, etc.)

56% des acheteurs B2B prévoient effectuer la moitié ou plus de leurs achats d’affaires en ligne en 2017, contre 30 % en 2014.

L’âge moyen d’un acheteur/chercheur en B2B est maintenant
inférieur à 35 ans.

89% des acheteurs font leurs recherches en ligne dans le cadre de leur processus d’achat B2B et 74 % le font pour plus de 50 % de leurs achats.

71% des chercheurs en B2B commencent leurs recherches avec des termes génériques (sans marque), effectuant en moyenne 12 recherches en ligne avant d’interagir avec le site d’un fournisseur donné.

Les géants Amazon et AliBaba sont devenus les « Google » du magasinage dans plusieurs environnements B2B et viennent brouiller les distinctions entre B2B et B2C.

 

  • En octobre 2017, Amazon a lancé son « Business Prime shipping », un programme annuel d’abonnement payant pour les entreprises aux États-Unis et en Allemagne
  • Amazon Business a amassé plus de 1 million d’abonnés « Amazon Supply » en 5 ans.
  • Amazon Business, le marché à l’intérieur duquel Amazon regroupe plus de 30 000 vendeurs (dont elle-même), a réalisé 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires durant sa première année et croît à un taux de 20 % par mois.
  • Alibaba génère 80 % de l’ensemble des ventes en ligne en Chine (oui, 80 %) et constitue, fondamentalement, un portail B2B destiné à mettre en contact les entreprises occidentales et les fabricants chinois.
  • La plateforme de eCommerce chinoise a commencé à déployer des fonctionnalités et des services commerciaux, de logistique, d’expédition et de dédouanement.
  • D’ici la fin de 2017, Alibaba comptera plus de 500 millions de clients actifs.

Les mastodontes du marché Amazon et AliBaba sont devenus les « Google » du magasinage dans plusieurs environnements B2B et viennent brouiller les distinctions entre B2B et B2C.

 

  • En octobre 2017, Amazon a lancé son « business prime shipping », un programme annuel d’abonnement payant pour les entreprises aux États-Unis et en Allemagne
  • Amazon Business a amassé plus de 1 million d’abonnés « Amazon Supply » en 5 ans.
  • Amazon Business, le marché à l’intérieur duquel Amazon regroupe plus de 30 000 vendeurs (dont elle-même), a réalisé 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires durant sa première année et croît à un taux de 20 % par mois.
  • Alibaba génère 80 % de l’ensemble des ventes en ligne en Chine (oui, 80 %) et constitue, fondamentalement, un portail B2B destiné à mettre en contact les entreprises occidentales et les fabricants chinois.
  • La plateforme de eCommerce chinoise a commencé à déployer des fonctionnalités et des services commerciaux, de logistique, d’expédition et de dédouanement.
  • D’ici la fin de 2017, Alibaba comptera plus de 500 millions de clients actifs.

Des canapés aux petits électroménagers, les consommateurs pourront visualiser avec exactitude la compatibilité d’un article dans leur décor avant de le commander – y compris la visualisation d’articles de grande taille comme les meubles ou les baignoires. Voilà qui devrait entraîner une augmentation des commandes des articles de grande taille, avec les défis de livraison et de logisti que qui s’y rattachent. La réalité augmentée pourrait également contribuer à réduire les retours de marchandise – la face cachée du commerce électronique – qui se chiffrent à 260 milliards de dollars par année aux États-Unis.

Dans le cadre de la téléconférence du 4e trimestre d’Apple (novembre 2017), Tim Cook, PDG d’Apple, a qualifié sa société de “leader du marché de la RA”, en faisant remarquer “qu’il y a déjà plus de 1000 applications avec fonctionnalités de RA dans l’App Store”. En partant de là, il a déclaré que “la RA, qui a d’abord suscité l’intérêt des spécialistes du marketing grâce au succès d’applis comme Snapchat et le jeu virtuel Pokemon Go, est maintenant devenue chose courante, et qu’elle trouve des applications dans le commerce de détail, les jeux, le divertissement, l’enseignement et les grandes entreprises, à la fois à petite et à grande échelle”

L’application Houzz permet de virtuellement réaménager les pièces de sa maison pour y placer de multiples produits, à partir d’une sélection de 500 000 images. Les quelques un million d’utilisateurs des fonctionnalités de RA de Houzz étaient “11 fois plus susceptibles d’acheter et ont passé 2,7 fois plus de temps dans l’application”.

L’application Houzz’s permet de virtuellement réaménager les pièces de sa maison pour y placer de multiples produits, à partir d’une sélection de 500 000 images. Les quelques un million d’utilisateurs des fonctionnalités antérieures de RA de Houzz étaient “11 fois plus susceptibles d’acheter et ont passé 2,7 fois plus de temps dans l’application”.

Amazon a ajouté la RA directement dans la fonction de recherche de son application existante centrée sur la conversion. La fonction de visualisation de RA permet d’intégrer virtuellement des milliers de produits dans l’environnement de l’acheteur – à la maison comme au bureau – avant de les commander, y compris des articles électroniques et des outils.

Amazon a ajouté la RA directement dans la fonction de recherche de son application existante centrée sur la conversion. La fonction de visualisation de RA permet d’intégrer virtuellement des milliers de produits dans l’environnement de l’acheteur – à la maison comme au bureau – avant de les commander, y compris des articles électroniques et des outils.

IKEA Place est une application de RA permettant aux consommateurs de découvrir, de faire l’expérience et de partager des produits Ikea dans n’importe quel espace. Les produits sont en 3D et à l’échelle, de sorte que les consommateurs peuvent voir si le meuble ou l’accessoire en question sera adapté au contexte, et à quoi il ressemblera une fois installé.

IKEA Place est une application de RA permettant aux consommateurs de découvrir, de faire l’expérience et de partager des produits Ikea dans n’importe quel espace. Les produits sont en 3D et à l’échelle, de sorte que les consommateurs peuvent voir si le meuble ou l’accessoire en question sera adapté au contexte, et à quoi il ressemblera une fois installé.

Les outils de mesure du ratio ROPO d’un détaillant – autrement dit, l’impact en magasin des campagnes et des investissements numériques – sont maintenant plus évolués, et ils sont sur le point de devenir plus accessibles aux détaillants.

En combinant appareils mobiles et paiement, critères de personnalisation des médias sociaux, géolocalisation/suivi mobile et inventaire en temps réel aux outils d’analyse évolués et aux renseignements extraits des systèmes ERP, CRM et POS, les détaillants seront en mesure de découvrir quelles annonces, inscriptions et visites de sites ont mené à des démarches en magasin et à des achats.

82 % des utilisateurs mobiles recherchent une entreprise locale et 18 % des recherches locales mènent à une vente dans les 24 heures.

Le détaillant de bicyclettes canadien Primeau Vélo affiche un ratio ROPO de 9 pour 1 (9:1), où chaque dollar dépensé en ligne génère 9 $ de ventes en magasin.

Le détaillant de bicyclettes canadien Primeau Vélo affiche un ratio ROPO de 9 pour 1 (9:1), où chaque dollar dépensé en ligne génère 9 $ de ventes en magasin.

Le détaillant britannique Matalan a découvert que chaque livre sterling (£) dépensée sur AdWords se traduisait par des ventes de 46£, dont 31£ en magasin.

Le détaillant britannique Matalan a découvert que chaque livre sterling (£) dépensée sur AdWords se traduisait par des ventes de 46£, dont 31£ en magasin.

Les progrès de la technologie de paiement simplifiée sur mobile, notamment la reconnaissance des empreintes digitales et des visages, feront augmenter le pourcentage de transactions effectuées sur dispositifs mobiles.

Dans un contexte où Google, Samsung et Apple déploient des avancées dans leur technologie de paiement (et doublent leur bassin d’utilisateurs), le paiement mobile devrait en fait devenir le mode de règlement privilégié pour les achats au détail, le recours au mobile devant atteindre 70 % du trafic de eCommerce d’ici la fin de 2018.

● 10 % des commandes de Starbucks aux États-Unis ont été effectuées avec l’application Mobile Order and Pay. Cette plateforme de paiement a remporté tellement de succès qu’en février, les commandes mobiles ont dépassé les capacités du personnel et créé des temps d’attente sans précédent.

● 10 % des commandes de Starbucks aux États-Unis ont été effectuées avec l’application Mobile Order and Pay. Cette plateforme de paiement a remporté tellement de succès qu’en février, les commandes mobiles ont dépassé les capacités du personnel et créé des temps d’attente sans précédent.

La banque américaine Wells Fargo permet aux clients de retirer des fonds à ses guichets automatiques en utilisant le mobile dans plus de 5 000 guichets.

La banque américaine Wells Fargo permet aux clients de retirer des fonds à ses guichets automatiques en utilisant le mobile dans plus de 5 000 guichets.

En Chine, 90 % des ventes enregistrées lors de la fête des célibataires de 2017 – totalisant 25,4 milliards de dollars, un nombre record – ont été réalisées sur mobile, et les achats mobiles ont représenté 97 % des ventes totales durant la première minute. Ces transactions ont été traitées principalement par Alipay, la plateforme de traitement des paiements d’Alibaba.

En Chine, 90 % des ventes enregistrées lors de la fête des célibataires de 2017 – totalisant 25,4 milliards de dollars, un nombre record – ont été réalisées sur mobile, et les achats mobiles ont représenté 97 % des ventes totales durant la première minute. Ces transactions ont été traitées principalement par Alipay, la plateforme de traitement des paiements d’Alibaba.

Amazon Go, le prototype de magasin sans caisse de ce géant du eCommerce, permet de simplement prendre ses articles sur la tablette et de sortir du magasin. Les achats seront automatiquement scannés et portés au compte de l’acheteur.

Amazon Go, le prototype de magasin sans caisse de ce géant du eCommerce, permet de simplement prendre ses articles sur la tablette et de sortir du magasin. Les achats seront automatiquement scannés et portés au compte de l’acheteur.

PayPal assure l’interfonctionnement avec Android Pay, Samsung Pay, Apple Pay, Visa, MasterCard, Facebook et plusieurs grandes banques, ce qui en fait le premier choix (et la première expérience) de nombreux commerçants et consommateurs en matière de paiement mobile.

PayPal assure l’interfonctionnement avec Android Pay, Samsung Pay, Apple Pay, Visa, MasterCard, Facebook et plusieurs grandes banques, ce qui en fait le premier choix (et la première expérience) de nombreux commerçants et consommateurs en matière de paiement mobile.

Tandis que les marques et les détaillants apprendront à mieux tirer profit des données sur les consommateurs et le comportement, les initiatives de eCommerce deviendront beaucoup plus spécifiques, s’approchant du concept autrefois irréalisable du marketing personnalisé (1:1). Tout comme à l’époque où les commerçants connaissaient le nom et les préférences individuelles de leurs clients!

L’analyse comportementale conduit à la personnalisation et à l’optimisation fondée sur les données – des techniques que les marques comme les détaillants commenceront à utiliser avec beaucoup plus d’efficacité en 2018. Ce sera ainsi le début de la fin des tactiques de marketing démographiques.

“Dans un contexte de eCommerce, une personne qui aime La Guerre des Étoiles n’a pas besoin d’être classée dans un groupe démographique généralisé : son comportement et ses préférences sont déjà riches d’enseignements.”

Charles Desjardins, associé d’Absolunet

Westfield cherche à persuader les détaillants et les marques dans ses 33 centres commerciaux – et même dans les centres commerciaux concurrents – de partager des données sur le comportement des consommateurs et les achats, afin que tous puissent mieux cibler les clients potentiels aux fins des ventes et des promotions connexes.

Westfield cherche à persuader les détaillants et les marques dans ses 33 centres commerciaux – et même dans les centres commerciaux concurrents – de partager des données sur le comportement des consommateurs et les achats, afin que tous puissent mieux cibler les clients potentiels aux fins des ventes et des promotions connexes.

Réputée pour son moteur de recommandations, Netflix a abandonné la segmentation géographique et répartit maintenant ses 93 millions d’utilisateurs mondiaux en 1 300 “communautés de goûts”, qui partageant des préférences similaires en matière de films et d’émissions télé. Les recommandations sont ainsi basées sur le genre de contenu qui plaît aux membres de ces communautés.

La banque américaine Wells Fargo permet aux clients de retirer des fonds à ses guichets automatiques en utilisant le mobile dans plus de 5 000 guichets.

Quatre mois après un test de personnalisation mené avec le soutien de la firme Dynamic Yield, Stokes a vu ses ventes augmenter de 10 % grâce à des recommandations en temps réel, définies par l’IA, et basées sur le comportement des utilisateurs ainsi que les meilleurs vendeurs dans chaque catégorie de produits.

Quatre mois après un test de personnalisation mené avec le soutien de la firme Dynamic Yield, Stokes a vu ses ventes augmenter de 10 % grâce à des recommandations en temps réel, définies par l’IA, et basées sur le comportement des utilisateurs ainsi que les meilleurs vendeurs dans chaque catégorie de produits.

55 % des Américains commencent leurs recherches de produits sur Amazon, dont les ventes représentent près de LA MOITIÉ DE TOUTES les ventes de eCommerce aux États-Unis (44 % en fait, eBay arrivant loin derrière, en deuxième place, avec 7 %). Ceci représente près de 4 % de toutes les ventes au détail aux États-Unis, et on prévoit que ces chiffres continueront d’augmenter en 2018.

  • Amazon continuera à accroître ses parts dans pratiquement tous les marchés où elle est présente, au détriment de nombreux détaillants. Bien qu’Amazon ne soit pas à elle seule la cause de la faillite des détaillants, elle récupère la clientèle « orpheline » de ces derniers.
  • La publicité en ligne est l’une des divisions d’Amazon connaissant la croissance la plus rapide et Amazon devrait atteindre la troisième place de ce marché en 2018, devancée uniquement par Google et Facebook.
  • Avec l’acquisition de Whole Foods Markets, Amazon est instantanément devenue un important commerçant ayant pignon sur rue avec plus de 400 magasins, faisant simultanément son entrée dans le secteur de l’épicerie et de l’alimentation, un marché d’une valeur de 770 milliards de dollars.
    CANADA
  • Amazon est l’une des marques de commerce de détail les plus réputées au Canada, occupant la première place dans 15 des 23 catégories de classement, tout en se classant deuxième dans quatre autres catégories.
  • Lorsque Alexa, le populaire service vocal d’Amazon, a été lancé au Canada, on y retrouvait plus de 10 000 compétences locales et caractéristiques propres au pays, et notamment l’intégration avec Air Canada, Banque TD, CBC, theScore, les Pages Jaunes et plus encore.
  • Amazon continuera à accroître ses parts dans pratiquement tous les marchés où elle est présente, au détriment de nombreux détaillants. Bien qu’Amazon ne soit pas à elle seule la cause de la faillite des détaillants, elle récupère la clientèle « orpheline » de ces derniers.
  • La publicité en ligne est l’une des divisions d’Amazon connaissant la croissance la plus rapide et Amazon devrait atteindre la troisième place de ce marché en 2018, devancée uniquement par Google et Facebook.
  • Avec l’acquisition de Whole Foods Markets, Amazon est instantanément devenue un important commerçant ayant pignon sur rue avec plus de 400 magasins, faisant simultanément son entrée dans le secteur de l’épicerie et de l’alimentation, un marché d’une valeur de 770 milliards de dollars.
    CANADA
  • Amazon est l’une des marques de commerce de détail les plus réputées au Canada, occupant la première place dans 15 des 23 catégories de classement, tout en se classant deuxième dans quatre autres catégories.
  • Lorsque Alexa, le populaire service vocal d’Amazon, a été lancé au Canada, on y retrouvait plus de 10 000 compétences locales et caractéristiques propres au pays, et notamment l’intégration avec Air Canada, Banque TD, CBC, theScore, les Pages Jaunes et plus encore.

Sur le plan du référencement (SEO), il faut s’attendre à une expansion effrénée digne du Far West dans le domaine des mots-clés parlés, car la voix fournit souvent une réponse unique à une interrogation au lieu de résultats multiples. Des résultats de recherche arrivant en deuxième place auront bien peu de valeur dans ce contexte.

En ce qui concerne la publicité, la notion même de publicité sur écran devra s’adapter, puisque les interactions un à un (1:1) pourraient être incompatibles avec le modèle publicitaire fondé sur l’interruption qui prévaut depuis 50 ans.

Enfin, pour le eCommerce, les implications les plus importantes tourneront autour de la compatibilité et de l’optimisation de l’info détaillée sur les produits par rapport à la recherche vocale, et de la mise à disposition en temps réel de l’inventaire des magasins.

Domino’s permet aux utilisateurs de commander une pizza simplement en utilisant leur voix, et même de vérifier l’état de la commande.

Domino permet aux utilisateurs de commander une pizza simplement en utilisant leur voix, et même de vérifier l’état de la commande.

Les utilisateurs de Lyft peuvent commander une course directement depuis le dispositif Alexa d’Amazon.

Les utilisateurs de Lyft peuvent commander une course directement depuis le dispositif Alexa d’Amazon.

Staples prévoit de lancer un service de commandes activé par la voix à partir de son bouton “Facile”, si emblématique dans ses publicités des récentes années.

Staples prévoit de lancer un service de commandes activé par la voix à partir de son bouton “Facile”, si emblématique dans ses publicités des récentes années.

Walmart a rendu des centaines de milliers d’articles faciles à commander par la voix sur la plateforme de eCommerce Google Express, et permettra bientôt de passer des commandes pour ramassage en magasin via Google Home. Des accords similaires sont dans les cartons pour Target, Costco, Kohl’s, Bed Bath & Beyond, Staples, Walgreens et plus encore.

Walmart a rendu des centaines de milliers d’articles faciles à commander par la voix sur la plateforme de eCommerce Google Express, et permettra bientôt de passer des commandes pour ramassage en magasin via Google Home. Des accords similaires sont dans les cartons pour Target, Costco, Kohl’s, Bed Bath & Beyond, Staples, Walgreens et plus encore.

Tandis que l’automatisation de l’analyse d’images deviendra une caractéristique standard des appareils mobiles, les consommateurs seront en mesure de prendre une photo d’un objet, puis de rechercher le produit qui correspond exactement à la photo ou un produit similaire.

Les commerçants qui intégreront cette capacité dans leur stratégie numérique seront largement récompensés. Premièrement, leur investissement dans la gestion de l’information sur les produits atteindra de nouveaux sommets sur le plan du RCI. Deuxièmement, ils pourront pénétrer de nouveaux marchés en fonction de la qualité et de la multiplicité des images qu’ils fourniront pour leurs produits, puisque la langue ne sera plus un obstacle à la découverte, pas plus que le nom du produit, ni les attributs incorrects ou inconnus.

Grâce à l’appli ScreenShop (qui bénéficie de l’appui de Kim Kardashian), les consommateurs peuvent facilement se procurer les looks qui leur tombent dans l’œil sur les médias sociaux, en ligne et dans la rue en prenant simplement une photo ou une capture d’écran, convertie ensuite en articles similaires qu’on peut se procurer à différents prix, auprès de différents détaillants.

Grâce à l’appli ScreenShop (qui bénéficie de l’appui de Kim Kardashian), les consommateurs peuvent facilement se procurer les looks qui leur tombent dans l’œil sur les médias sociaux, en ligne et dans la rue en prenant simplement une photo ou une capture d’écran, convertie ensuite en articles similaires qu’on peut se procurer à différents prix, auprès de différents détaillants.

Les outils de recherche visuelle d’eBay permettent aux utilisateurs d’utiliser leurs propres photos ou celles trouvées en ligne – dans un blogue ou un site Web qu’ils affectionnent, par exemple – pour effectuer une recherche sur eBay, afin de trouver des produits similaires.

Les outils de recherche visuelle d’eBay permettent aux utilisateurs d’utiliser leurs propres photos ou celles trouvées en ligne – dans un blogue ou un site Web qu’ils affectionnent, par exemple – pour effectuer une recherche sur eBay, afin de trouver des produits similaires.

Pinterest a investi massivement dans la technologie de recherche visuelle afin de transformer la caméra du téléphone intelligent en moteur de recherche de produits.

Pinterest a investi massivement dans la technologie de recherche visuelle afin de transformer la caméra du téléphone intelligent en moteur de recherche de produits.

Target intégrera la technologie de recherche visuelle de Pinterest – Lens – qui permet aux acheteurs de prendre un instantané de n’importe quel produit, puis de trouver des articles similaires offerts chez Target.

Target intégrera la technologie de recherche visuelle de Pinterest – Lens – qui permet aux acheteurs de prendre un instantané de n’importe quel produit, puis de trouver des articles similaires offerts chez Target.

L’appli Visual Match de Houzz scanne les photos sur la plateforme et repère les produits semblables offerts dans la boutique Houzz Shop, qui propose plus de 8 millions d’articles de décoration intérieure.

L’appli Visual Match de Houzz scanne les photos sur la plateforme et repère les produits semblables offerts dans la boutique Houzz Shop, qui propose plus de 8 millions d’articles de décoration intérieure.

Même si le navigateur restera une interface essentielle, les consommateurs et les acheteurs assoiffés de commodité utiliseront d’autres moyens pour effectuer leurs transactions. Ce sera chose désormais possible grâce aux appareils mobiles, à l’intelligence artificielle conversationnelle, à la réalité augmentée et aux dispositifs interconnectés, sans oublier les données qu’ils produisent.

En fait, de nombreuses plateformes ne dépendant déjà plus entièrement du trafic du navigateur. Les améliorations au paiement mobile, la facilité d’achat à partir de périphériques non PC, les fonctions locales d’inventaire et de cartes de Google, l’intégration avec les médias sociaux, etc. créeront des expériences d’achat fluides, centrées sur l’utilisateur et sans navigateur – et ce, dès 2018.

Certains marchands B2B mettent à la disposition de leurs utilisateurs – les techniciens en ventilation qui travaillent souvent sur les toits, par exemple – des applications donnant accès à des outils de diagnostic, à des informations techniques, à des guides d’installation, à des renseignements sur les produits, à la disponibilité locale des stocks et à des capacités de commande, et ce, directement depuis une application mobile.

Certains marchands B2B mettent à la disposition de leurs utilisateurs – les techniciens en ventilation qui travaillent souvent sur les toits, par exemple – des applications donnant accès à des outils de diagnostic, à des informations techniques, à des guides d’installation, à des renseignements sur les produits, à la disponibilité locale des stocks et à des capacités de commande, et ce, directement depuis une application mobile.

Achats 100% mobiles : À mesure que la découverte de produits – qu’elle soit photographique (tendance 9) ou vocale (tendance 8); par le biais de l’inventaire local et d’achats locaux (tendance 4); ou avec paiement mobile (renseignements détaillés sur le compte, le paiement et la livraison) (tendance 5) – deviendra plus facile et interconnectée, l’expérience d’achat sans navigateur gagnera du terrain en tant que mode de transaction sans heurts, remplaçant la nécessité du navigateur.

Achats 100% mobiles : À mesure que la découverte de produits – qu’elle soit photographique (tendance 9) ou vocale (tendance 8); par le biais de l’inventaire local et d’achats locaux (tendance 4); ou avec paiement mobile (renseignements détaillés sur le compte, le paiement et la livraison) (tendance 5) – deviendra plus facile et interconnectée, l’expérience d’achat sans navigateur gagnera du terrain en tant que mode de transaction sans heurts, remplaçant la nécessité du navigateur.

Les produits de base et les biens de consommation courante – dont le réapprovisionnement est facile – ainsi que les achats dont le renouvellement est aisé, sont tous mûrs pour les fonctions de réapprovisionnement automatique – il suffit de penser au lait, aux ampoules, aux piles, au papier pour imprimante ou au café. Le réapprovisionnement de telles denrées sera en fait plus simple sans navigateur. Ce marché est également au cœur de la lutte que se mènent Walmart et Amazon pour le consommateur numérique.

Les produits de base et les biens de consommation courante – dont le réapprovisionnement est facile – ainsi que les achats dont le renouvellement est aisé, sont tous mûrs pour les fonctions de réapprovisionnement automatique – il suffit de penser au lait, aux ampoules, aux piles, au papier pour imprimante ou au café. Le réapprovisionnement de telles denrées sera en fait plus simple sans navigateur. Ce marché est également au cœur de la lutte que se mènent Walmart et Amazon pour le consommateur numérique.

Voilà, les 10 tendances eCommerce 2018.

Contactez les auteurs.

Absolunet

Absolunet est une agence eCommerce nord-américaine qui aide les commerçants, distributeurs et manufacturiers à combler l’écart entre comment ils vendent et ce à quoi s’attendent leurs clients de l’économie numérique.

Fondée en 1999, l’agence détient les plus hautes certifications sur plusieurs plateformes eCommerce : l’agence est un partenaire «Enterprise» de Magento, partenaire «Or» de Sitecore, partenaire «platine» Insite en plus d’être le partenaire nord-américain de l’année inRiver au cours des trois dernières années.

Absolunet livre des intégrations eCommerce pour des clients dans divers secteurs, dont la vente au détail, les grossistes et distributeurs, les manufacturiers, les articles de sport, la mode, le décor et le mobilier, la photographie, les services publics, l’alimentation, les bijoux, la restauration et de nombreux autres à partir de ses trois bureaux à Montréal, Kansas City et Boisbriand.

tendances@absolunet.com
1 514 982-6560

Sources

1. La renaissance des commerces « briques et mortier »

 

2. Le B2B prend le virage « consommateur »

 

3. La réalité augmentée dans votre salon

 

4. Mesurer l’impact du numérique en magasin

 

5. Le « checkout » mobile cessera d’être pénible

 

6. L’intelligence artificielle créera l’expérience client parfaite

 

7. Amazon et l’année où le marché arrive à maturité

 

8. La voix changera Google et le eCommerce

 

9. Le photo-magasinage

 

10. Bye-bye, navigateur web

 

1. La renaissance des commerces « briques et mortier »

 

2. Le B2B prend le virage « consommateur »

 

3. La réalité augmentée dans votre salon

 

4. Mesurer l’impact du numérique en magasin

 

5. Le « checkout » mobile cessera d’être pénible.

 

6. L’intelligence artificielle créera l’expérience client parfaite

 

7. Amazon et l’année où le marché arrive à maturité

 

8. La voix changera Google et le eCommerce

 

9. Le photo-magasinage

 

10. Bye-bye, navigateur web

 

Share This