/wp-content/uploads/2019/12/abso-presents-fr.svg
/wp-content/uploads/2019/12/10-tendances-ecommerce-2020.png

« Le commerce électronique a transcendé les canaux physiques et numériques, le « e » dans “eCommerce” devient superflu. »

Près de la moitié des québécois (47 %) effectuent des achats en ligne chaque mois, dont 44 % sur Amazon, alors que de nombreux détaillants, comme Simons, SAIL, Structube et la SAQ continuent d’investir et de bonifier leurs expériences numériques. À l’échelle du Canada, c’est 1 dollar sur 10 qui transige de manière numérique dans le commerce du détail - hissant le pays presque ex-aequo avec les États-Unis (10,7 %), où les ventes au détail ont crû de 3,4 %.

Amazon est devenu le plus gros détaillant au monde, devant Walmart et à l’échelle mondiale, le commerce électronique représente 16,4 % des ventes et le trois quarts de la croissance des ventes au détail.

Dynamisé par le numérique, le secteur du détail est effectivement en croissance.

Le commerce électronique a transcendé les canaux physiques et numériques, alors que les détaillants continuent d’investir dans la technologie pour croître, tout en jonglant avec les enjeux de data, de vie privée et de logistique. Le « e » dans “eCommerce” devient superflu.

Absolunet est l’une des principales agences de eCommerce en Amérique du Nord; elle compte des clients tels que la SAQ, Structube, New Balance, BMR, Birks et SAIL – pour n’en nommer que quelques-uns. Elle est donc aux premières loges pour constater les tendances eCommerce. Voici les 10 tendances à surveiller en 2020 : les développements dont doivent tenir compte les marques et détaillants afin de combler l'écart entre comment elles vendent aujourd'hui et comment leurs clients achètent à l'ère du numérique.

01. Trop gros pour échouer? L’année où Amazon arrêtera d’être inarrêtable

Des failles commencent à apparaître dans l’armure auparavant impénétrable du conglomérat eCommerce.

« Les marques n’ont pas besoin d’Amazon. »

En 2018, Amazon est devenue le plus grand détaillant au monde, la société avec la plus grande valeur boursière et Jeff Bezos, la personne la plus riche de la planète. En moins de 25 ans, Amazon a chamboulé le marché du livre, du film et de la télévision, le secteur de l’alimentation – sans parler de l’hébergement Cloud, de l’expédition et de la logistique, des appareils électroniques, etc. La société s’apprête maintenant à concurrencer FedEx, UPS et le service postal américain (USPS) en offrant des services de livraison et elle s’intéresse aux soins de santé.

Toutefois, l’époque où Amazon s’emparait ou anéantissait des secteurs entiers de l’industrie impunément et sans surveillance est peut-être révolue, alors que s’intensifie la résistance à l’égard de la marque. Des voix s’élèvent pour dénoncer les pratiques anticoncurrentielles d’Amazon, et d’autres marques commencent à mettre en doute la valeur et le coût de la collaboration avec le géant du Web.

Revenus Amazon pour 2018
Quote

« Nous sommes d’avis que de nombreuses grandes marques continueront à éviter Amazon ou à moins faire affaire avec elle à l’avenir. Les marques n’ont pas besoin d’Amazon.  »

Randy Konik, analyste, Jefferies

A red tennis shoe with the Nike swoosh and Nike logo on the black background -

Nike

En novembre, Nike a annoncé qu’elle mettait fin à son association avec Amazon et qu’elle retirait tous les produits Nike de la plateforme.

A pink purse with gold

Contrefaçons sur Amazon

L’AAFA, une association qui représente plus de 1 000 marques dont Adidas, Gap et Target, a accusé Amazon de créer un marché noir de produits contrefaits.

Shopify

La plateforme canadienne de commerce électronique est devenue une alternative à Amazon. Le million de commerçants qui l’utilisent peuvent profiter d’un centre de distribution de 1 G$, offrir le clavardage robotisé (chatbots), l’optimisation des retours par IA, la personnalisation et plus encore.

DeWalt

Les outils DeWalt vendus sur Amazon s’affichent souvent accompagnés d’une image énumérant ses revendeurs autorisés. Le texte précise que « DeWalt ne garantit pas la qualité ou l’authenticité des produits achetés auprès de revendeurs non autorisés sur Amazon »

Man wearing a suit standing on stage with the Walmart logo behind him - Absolunet eCommerce Trends

Walmart pénalise les fournisseurs hébergés par Amazon

En 2017, Walmart aurait recommandé à ses fournisseurs de services techniques de ne plus recourir aux applications cloud propulsées par AWS, le service cloud d’Amazon. « Il est normal qu’il existe des cas où nous préférerions que nos données les plus sensibles ne soient pas stockées sur la plateforme d’un concurrent. »

An aerial view of the United States Pentagon building - Absolunet eCommerce Trends

Contrat JEDI

Le département américain de la Défense a attribué un contrat controversé de 10 G$ à Microsoft (Azure) pour la Joint Enterprise Defense Infrastructure (JEDI), en dépit du fait qu’Amazon Web Services (AWS) était clairement en tête de liste pour décrocher ce contrat.

02. La renaissance des centres d’achats

Au revoir, stationnements éternels et lèche-vitrine, bonjour, interactions et expériences urbaines.

Travailler, vivre, s’amuser : les centres commerciaux renaissent en tant que centres urbains.

Le numérique continue de remodeler le « brique et mortier » alors qu’émerge un nouveau type de centre commercial qui met l’accent sur les interactions, la commodité et l’expérience, plutôt qu’uniquement sur le magasinage. Qu’il s’agisse d’espaces de co-travail ou de divertissement, les destinations qui placent l’expérience et le trio « travail / vie / loisirs » au cœur de leur mission remplaceront les centres commerciaux du 20e siècle.

Les centres commerciaux connectés deviennent des destinations épicuriennes: les espaces de restauration avec chefs connus, les bars à sushis et les cafés branchés représentent maintenant 25 % de la superficie des centres commerciaux de classe A. Hébergeant des bureaux, des salles de gym et des écoles, ces centres commerciaux renouvelés ont désormais comme mot d’ordre la proximité, la commodité et les expériences authentiques – toujours compatibles avec le commerce omnicanal, bien entendu.

A woman wearing a yellow suit and cool sunglasses. She is pointing to the side. There is a yellow background, the same color as her suit - Absolunet eCommerce Trends
Quote

« De nos jours, il faut se distinguer avec une expérience. »

Douglass E. Karp, président, New England Development

Quote

« Les centres commerciaux ne sont pas en train de mourir – ils sont plutôt en train d’évoluer ».

Greg Petro

Six people in a room, collaborating. One person is standing on a ladder and writing the word Google - Absolunet eCommerce Trends

Google

Google relocalisera des milliers d’employés au Westside Pavilion de Los Angeles, créant ainsi un hub dynamique et une densification instantanée du trafic piétonnier qualifié.

A brick outdoor shopping center with a green lawn. People are milling about and sitting on the lawn - Absolunet eCommerce Trends

Palisades Village

Au complexe Palisades Village (Los Angeles), on offre des cours de yoga et des concerts. Les concierges y organisent des pique-niques pour les familles et fournissent même les couvertures, sans frais!

The outside entrance of Place Ste-Foy, a shopping center in Quebec - Absolunet eCommerce Trends

Place Sainte-Foy

Le centre commercial de Québec mesure l’achalandage piéton comme Google mesure les clics avec des caméras connectées à l’intelligence artificielle, des compteurs de trafic et des données de points de vente. On quantifie ainsi les actions, les déplacements et le comportement d’achat de chaque visiteur du centre commercial dans le cadre d’un projet pilote auquel participe la Fonderie de l’Innovation dans le Commerce du Détail, Ivanhoe-Cambridge et Galilei.

A modern coworking space with multiple people sitting at desks, couches and a bar - Absolunet eCommerce Trends

Le co-travail s’implante dans les centres commerciaux

L’espace de bureaux d’Industrious situé à Scottsdale (en Arizona) est implanté dans un centre commercial, il a atteint sa pleine capacité 4,5 fois plus rapidement que prévu. Industrious a également pris de l’expansion dans les banlieues de Virginie, de Californie et du New Jersey, ainsi qu’à l’extérieur d’Atlanta et de Chicago – dans certains cas, ces espaces de « co-working » se trouvent dans les espaces auparavant occupés par les magasins Saks Fifth Avenue et Barney’s.

03. Souriez! Votre comportement en magasin sera jumelé à vos données en ligne

La reconnaissance faciale et le suivi des appareils convertissent les visites en magasin en données précieuses; les commerçants se rapprochent du véritable omnicanal.

Les détaillants physiques comblent l’écart entre la collecte de données en ligne et la collecte en personne au moyen de caméras, de la reconnaissance faciale, de bornes de repérage, de données au point de vente (PDV) et de mesures et analyses numériques traditionnelles.

Si le détaillants en ligne peuvent analyser le comportement des utilisateurs sur leur site, les établissements physiques peuvent utiliser le WiFi, les capteurs, les bornes RFID et plus encore dans le même but.

L’objectif est d’identifier les zones à haute fréquentation dans le magasin, les produits négligés, les temps d’arrêt et même le mouvement des produits des rayons jusqu'à la salle d’essayage.

Qu’il s’agisse de marchandisage en temps réel ou d’intégrer les données dans la planification des magasins, l’ère des données tirées du monde réel est arrivée. Combinées aux données Web, mobiles et sociales, la collecte et l’analyse de données en personne rapprochent les détaillants d’une expérience client réellement 360 degrés.

A woman looking through clothes on a rack - Absolunet eCommerce Trends
Quote

« Les consommateurs partagent volontiers leurs informations si on propose une expérience exceptionnelle en échange »

Hai Hu, cofondateur et PDG de Retail Deep

The inside of an empty Bonlook glasses store - Absolunet eCommerce Trends

BonLook

Le détaillant de lunettes BonLook sait que 86 femmes de 20 à 30 ans portant des lunettes sont passées devant son magasin de Québec entre midi et 13h un vendredi. Douze sont entrés dans le magasin et deux ont acheté une paire de lunettes. Les conversions ont augmenté du jour au lendemain lorsque BonLook a changé sa présentation en vitrine.

Inside a mall, three people are walking by and illustrated squares around their head show that their movement is being tracked - Absolunet eCommerce Trends

Ivanhoe Cambridge x Fonderie d’Innovation du Commerce de Détail

Les détaillants La Vie en Rose, BonLook et Tristan ont participé à un projet pilote de la Fonderie d’Innovation du Commerce de Détail mené au centre commercial Place Sainte-Foy, à Québec. Ce projet prévoyait la combinaison des données des compteurs de trafic, des points de vente des détaillants et des systèmes d’analyse vidéo anonyme (AVA) pour cartographier les entonnoirs de vente, ce qui comprenait notamment la classification des passants selon l’âge et le sexe, à l’aide de caméras de reconnaissance faciale utilisant l’IA.

The outside of an Amazon Go store - Absolunet eCommerce Trends

Amazon

Les magasins Amazon Go utilisent la vision artificielle pour reconnaître les visages et les produits afin d’offrir une expérience d’achat totalement fluide, sans même devoir passer à la caisse. En combinant toutes ces informations avec les données mobiles et de navigation, le détaillant se donne les moyens de faire des recommandations plus judicieuses et personnalisées sur toutes ses plateformes.

A surveillance camera in a retail store. The background is blurry but we see heatmaps showing where merchandise and people are located - Absolunet eCommerce Trends

Retail Deep

Retail Deep remplace les cartes de fidélité par la reconnaissance faciale. Avec des caméras en magasin utilisant l’intelligence artificielle, le personnel reçoit une notification et des recommandations pertinentes lorsqu’un client connu se présente. Plus besoin de cartes de fidélité car les clients ont déjà été identifiés par leur visage. Cette startup canadienne réussit bien sur le marché chinois, où la reconnaissance faciale est déjà largement utilisée.

04. La guerre des transporteurs commence

Amazon veut faire de la livraison rapide et gratuite une option pour chaque commerçant.

Le géant du Web qui a été le pionnier de la livraison gratuite, ensuite la livraison gratuite en 48h, le lendemain et maintenant le jour même (Prime Now!) permettra aux marchands concurrents de proposer la même chose à leurs clients... en devenant leur transporteur.

2020 sera un point tournant pour « l’expédition rapide et gratuite », alors que les activités de logistique et d’expédition d’Amazon visent à perturber le secteur de la messagerie et de la poste. En effet, le géant du eCommerce passera du rôle de client à celui de concurrent pour pratiquement tous les grands transporteurs. En plus des services postaux, d’UPS et de FedEx, les consommateurs peuvent donc s’attendre à voir le logo d’Amazon sur les véhicules de livraison de colis dans presque toutes les grandes villes.

A closeup of a delivery person handing a box to another person - Absolunet eCommerce Trends
Quote

« Certains gros clients internalisent la livraison du dernier kilomètre ».

United States Postal Service

A FedEx airplane - Absolunet eCommerce Trends

FedEx

Après avoir vu le volume d'affaires par colis augmenter de 24 %, mais les revenu baisser de 7 %, FedEx a cessé son partenariat avec Amazon.

A fleet of hundreds of Amazon Prime trucks - Absolunet eCommerce Trends

Amazon

Amazon, qui a expédié plus de 5 milliards de colis avec son service Prime en 2018, compte aujourd’hui 42 avions dans sa flotte Prime Air et a commandé 100 000 camionnettes électriques pour livrer ses colis et ceux de ses clients marchands qui souscrivent au service « Fulfillment by Amazon » (FBA).

usps delivery at home - Absolunet eCommerce Trends

Le service postal des États-Unis (USPS)

Principal transporteur d’Amazon depuis des années, le USPS a expédié 47 millions de colis de moins que l’année précédente (-3,2 %) au deuxième trimestre de cette année.

05. Vie privée : les consommateurs commencent à vendre leurs propres données et renseignements

L’ascension du « Privacy by design », et les consommateurs choisissent quelles marquent auront accès à leurs informations.

Voilà des décennies que les consommateurs échangent des données contre l’accès (médias sociaux) et des récompenses (programmes de fidélisation). Dans un contexte numérique, la collecte et le partage des données est considérée comme le prix à payer pour des services numériques et des expériences pertinentes.

Comprenant que leurs données (déplacements en magasin, navigation en ligne, géolocalisation) sont utilisées à profit, les consommateurs seront désormais impliqués dans l’échange et auront une influence sur qui accède à quoi. Nous passerons d’une ère où les marques et les commerçants tentent de mettre la main sur autant de données que possible à une autre, où les deux parties participent à un échange de valeur.

À l’ère où le volume de données personnelles se multiplie et que la sensibilisation à la protection de la vie privée augmente, de nouvelles options verront le jour : le « privacy by design » (ou protection de la vie privée dès la conception), la vie privée comme option et, plus novateur encore, les consommateurs qui se font rémunérer pour partager leurs données. Le défi pour les marques et les commerçants sera alors de trouver l’équilibre entre l’acquisition, l’utilisation et le stockage des données et l’équilibre « autant que ça en prend / le moins possible ».

Quote

Plus de 83 % des consommateurs seraient prêts à partager leurs renseignements personnels si ça alimente une expérience personnalisée.

Accenture Pulse Check, 2018

The outside of an Amazon go store with people walking by - Absolunet eCommerce Trends

Amazon Go

Dans un magasin physique Amazon Go, chaque geste d’un client lui est associé – un prix que les consommateurs acceptent en échange d’une expérience d’achat novatrice, pratique et totalement fluide.

The outside of a Costco store - Absolunet eCommerce Trends

Costco

Costco a une visibilité détaillée sur les habitudes d’achat de ses clients grâce à son programme de membres et ses cartes de crédit. Pour les membres, cet échange de données est un petit prix à payer pour la commodité et les prix offerts.

Women shopping with illustrated squares around their heads to show their movements are being tracked - Absolunet eCommerce Trends

RetailDeep

RetailDeep remplace essentiellement les cartes de fidélité par le visage du client grâce à des caméras dotées d’intelligence artificielle.

A hand touching a mobile device to a small white device - Absolunet eCommerce Trends

Apple

La carte de crédit d’Apple garantit la confidentialité des données; les renseignements d’achat ne seront pas utilisés à des fins publicitaires, vendus à des tiers ou exploités à toute autre fin. Offerte uniquement aux propriétaires d’iPhone, la carte Apple est également assortie d’un programme de remise en argent.

A white Jaguar four door car entering a checkpoint - Absolunet eCommerce Trends

Jaguar Land Rover

Jaguar Land Rover remettra des crédits en cryptomonnaie aux conducteurs partageant des données sur les nids-de-poule et les embouteillages avec les fournisseurs de services de navigation et les autorités locales quand ils sont au volant. Ces crédits peuvent être échangés contre des récompenses telles qu’une tasse de café, des péages, des frais de stationnement ou même une recharge de voiture électrique. JLR a commencé à tester le programme à Shannon, en Irlande.

A close up of a woman's face with a machine that registers the exact pantone color of her cheek - Absolunet eCommerce Trends

Sephora

Le dispositif Colour IQ de Sephora scanne la peau de la cliente et reconnaît les caractéristiques de son teint afin de lui recommander des produits parfaitement adaptés. L’information est sauvegardée dans le profil de la cliente pour aider à personnaliser toutes les interactions futures dans l’ensemble des canaux.

06. L’influence numérique croissante de la Chine

Les technologies du leader mondial du eCommerce se répandront alors que les consommateurs chinois prendront le monde d’assaut.

42 % des transactions eCommerce dans le monde se font en Chine, un marché plus important que les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne et le Japon... réunis. À 1,94 billion ( « trillion » ) de dollars, ce marché est trois fois plus grand que le marché américain. Le fait que la population utilise abondamment le mobile a permis aux technologies de paiement, d’exécution des commandes, d’automatisation et de personnalisation de se développer à une vitesse fulgurante. Alors que 65 % des américains sont encore réticents à utiliser le paiement mobile, la Chine affiche un taux d’adoption de 100 %!

Et maintenant, les consommateurs et les technologies chinoises commencent à s’aventurer au-delà de la Grande Muraille.

Avec l’essor du tourisme, les visiteurs chinois apportent avec eux leurs appareils, leurs habitudes numériques (comme le paiement par code QR) et leurs attentes. Voilà qui encourage les détaillants du monde entier à adopter et à intégrer les technologies, les plates-formes et les interfaces chinoises – faisant du coup progresser rapidement le degré de sophistication numérique de nombreux commerçants. Rappelons que prises ensemble, les plateformes Wechat pay et Alipay comptent 1,7 milliard d’utilisateurs, soit 10 fois plus qu’Apple Pay.

Quote

En 2020, on prévoit que les consommateurs chinois transigeront à hauteur de 45 billions (ou « trillion ») de dollars sous forme de paiements mobiles; les transactions en comptant deviendront essentiellement chose du passé.

Ian Fraser, Raconteur.net

A man and woman walking together with linked arms. The man is carrying shopping bags - Absolunet eCommerce Trends

Alipay en Europe

Pendant la « Golden Week », les clients chinois utilisant Alipay ont dépensé en moyenne 1 273 € (1 403 $US) dans les boutiques françaises, soit 15,5 % de plus que le consommateur américain moyen dépensera en cadeaux, voyages et divertissements pendant toute la saison des fêtes 2019 (soit 1 284 $US).

Hands holding a phone that is taking a picture of a QR code with Chinese text above it. In the background, the WeChat Pay logo - Absolunet eCommerce Trends

WeChat Pay

La plateforme de paiement la plus populaire de Chine, avec près d’un milliard d’utilisateurs mensuels actifs, s’est associée à Visa, MasterCard, American Express, Discover et JCB pour permettre aux visiteurs étrangers de lier leurs cartes de crédit à WeChat Pay. Pour la toute première fois, les visiteurs étrangers pourront ainsi utiliser des cartes de crédit internationales pour régler leurs achats avec WeChat Pay en Chine, où les cartes étrangères sont rarement acceptées.

A man giving a talk on stage in front of bright neon lights - Absolunet eCommerce Trends

Alibaba

Le « Singles Day » 2019 – un événement gigantesque organisé par le géant chinois du eCommerce, avec invitée spéciale Taylor Swift - aura fracassé son record de ventes, enregistrant des transactions d’une valeur de 38,3 G$ en 24 heures, qui équivaut à environ 1 % de toutes les ventes au détail sur la planète en 2019.

A mobile phone with a QR code and the Alipay logo being held up next to a receipt printer - Absolunet eCommerce Trends

Alipay pour les touristes étrangers

Les touristes étrangers en Chine peuvent enfin utiliser AliPay, auparavant accessible qu’aux consommateurs possédant un compte bancaire chinois et un numéro de mobile local. L’inscription au programme « Tour Pass » nécessite un numéro de téléphone étranger, un visa et une carte de crédit, après quoi les touristes peuvent réserver un taxi, acheter un billet de train, réserver un hôtel, etc. avec leur appareil.

07. L’année des centres de distribution

Le traitement des commandes et la logistique sont les nouveaux champs de bataille pour le consommateur numérique.

La livraison gratuite des commandes va de soi pour 43 % des consommateurs, la même proportion s'attendant à recevoir leur colis dans les trois jours. Les détaillants et les marques investissent dans les centres de distribution axés sur le numérique afin de répondre à la pression croissante liée au traitement rapide des commandes.

Avec des inventaires répartis dans des entrepôts stratégiquement situés, dotés d'un personnel robotisé et optimisés pour l’expédition, les marchands se distinguent désormais sur le plan de la simplicité de l'expérience, le processus et la fonctionnalité. La construction d'entrepôts a augmenté de 29 % par année depuis cinq ans, en grande partie à cause du eCommerce et des activités liées au traitement des commandes.

SAIL

Le nouveau centre de distribution de 7 432 m2 (80 000 pi2) du détaillant de sport québécois a été conçu pour desservir les consommateurs numériques avec la même rapidité, efficacité et simplicité qu’il dessert son réseau de magasins.

structube distribution center in Laval

Structube

Le chef de file canadien du mobilier moderne et contemporain a construit un centre de distribution de près de 700 000 pieds carrés afin de poursuivre sa forte croissance, fortement alimentée par le numérique.

FedEx

FedEx Fulfillment est une plateforme de gestion d’inventaire et d’exécution des commandes eCommerce à l’intention des PME, qui peuvent stocker leurs produits dans 130 entrepôts. Au fur et à mesure que les commandes sont placées dans les magasins, les sites et les places de marchés, FedEx les emballe et les expédie aux clients dans des boîtes portant le logo du vendeur. UPS eFulfillment est un service similaire offert par UPS, un concurrent de longue date de FedEx.

Shopify

La plateforme eCommerce, qui compte un million de commerçants, prévoit intégrer sept entrepôts en 2020 et investira 1 G$ sur cinq ans pour mettre sur pied le réseau Shopify Fulfillment Network afin d'aider les commerçants à exécuter leurs commandes, ainsi qu’à entreposer et à livrer leurs marchandises plus rapidement.

Maison Simons

Le détaillant québécois a investi plus de 100 millions $ dans son centre de distribution à Québec afin de mieux organiser son importante croissance numérique et rivaliser les géants du Web.

08. Publicité : point de saturation imminent

Les marques et les détaillants commencent à regarder au-delà du duopole Google/Facebook

« Une nouvelle bulle Internet s’est développée : la publicité en ligne. »

En 2018, 273 G$ ont été dépensés en publicité numérique dans le monde, soit 39 % de toute la publicité sur la planète. Ensemble, Google (Alphabet) et Facebook accaparent 61 % de toutes les dépenses publicitaires numériques aux États-Unis, monétisant ainsi les 12 heures que l'Américain moyen passe à interagir avec ses écrans chaque jour. Les analystes s'attendent à ce que les revenus publicitaires en ligne de Google augmentent de 22 % en 2019, car les commerçants continuent d’investir dans le numérique.

Les Américains voient entre 4 000 et 10 000 annonces par jour (contre 500 dans les années 1970) et le modèle « publicité par interruption » arrive au point de saturation : le pic publicitaire (« Peak Ads »). Il devient de plus en plus coûteux et inefficace d’interrompre les consommateurs sur-sollicités avec des campagnes traditionnelles, mesurées au clic ou par visionnement.

L’exposition et les interactions non traditionnelles, plus natives et intégrées deviennent de plus en plus courante. Les marques et les commerçants créent des contenus et des expériences qui font parler d'eux – tout en recueillant des données et en créant des liens directs avec les consommateurs, au lieu de s'appuyer sur les écosystèmes de Google, Facebook et Amazon.

Man wearring adidas shoes

Adidas

Lorsque la campagne AdWords en Amérique latine d'Adidas a accidentellement cessé de fonctionner, les ventes et le trafic sont restés inchangés.

Procter & Gamble

La série de contenu vidéo Bare Skin Chat de P&G, mettant en vedette James Corden, a recueilli des centaines de millions de visites et a entraîné une augmentation de 86 % des recherches de marques, ainsi qu’une augmentation des ventes.

Wendy’s x Fortnite

Très active sur les médias sociaux, Wendy's a créé un avatar dans le populaire jeu Fortnite pour interagir avec ses publics et promouvoir leurs messages de marque de manière ludique.

09. Dans le frigo, le coffre de voiture ou le garage : Les nouvelles options de livraison

Les marchands s’invitent dans les véhicules, les foyers et même les appareils ménagers des consommateurs.

« Plus près de chez vous est en train de devenir... chez vous. »

Après l'expédition « gratuite », en deux jours, en 24h et le jour même, nous voyons émerger la livraison directement dans le coffre de la voiture / dans le garage / dans le réfrigérateur du consommateur. Dans un contexte où la guerre de l’expédition s'intensifie (tendance n° 4), les transporteurs et les commerçants cherchent à accroître la commodité en livrant directement dans les maisons et les voitures grâce à la technologie d'accès à distance.

Outre la commodité, ces méthodes de livraison visent à rendre les achats d’épicerie plus faciles, voire plus sûrs (éviter de décongeler ou de faire fondre la crème glacée, par exemple) ainsi qu'à réduire le vol de colis, ce qui peut réduire le coût ou l’inquiétude associée à l’expédition/réception d’articles précieux, comme l’électronique ou les bijoux.

121 colis par année.

Le ménage américain moyen reçoit un colis tous les trois jours.

Walmart

Grâce à la technologie d'entrée intelligente et aux caméras portables, Walmart InHome Delivery permet au personnel de livrer les commandes d'épicerie en ligne directement dans le réfrigérateur du client. Les livraisons peuvent également être effectuées dans la cuisine ou le garage.

Amazon

Avec l'application Key d'Amazon, les utilisateurs peuvent déverrouiller à distance leur voiture et/ou leur garage dès qu'un livreur d'Amazon approche. Pour les livraisons dans le garage ou à domicile, les clients utilisent la caméra en nuage pour surveiller le dépôt.

10. Bonjour, courriel interactif

Vos courriels deviendront des pages Web interactives.

Naviguer à même votre boîte de réception

Au-delà des Gifs animés et des captures d'écran, la boîte de réception devient dynamique et véritablement navigable.

Consommateurs et acheteurs pourront naviguer des carrousels, ouvrir des menus de navigation, choisir des couleurs et des dimensions, envoyer des évaluations de produit, etc. – sans jamais quitter leur boîte de réception ou l'application de courriel. Les marques et les commerçants peuvent en effet rendre les courriels beaucoup plus interactifs, naviguables et actionnables, avec des formats multimédias riches comme la vidéo.

Les courriels interactifs permettent également la mise à jour dynamique des courriels, ce qui signifie qu'il est moins probable que vous soyez confronté à des renseignements périmés simplement parce qu'ils sont contenus dans un ancien courriel – comme le statut de livraison, par exemple.

promotions in gmail mail box
Gap Brand email with interactivity in mailbox

GAP

Les courriels de Gap incluent un menu entièrement navigable directement dans la boîte de réception, permettant aux consommateurs de choisir exactement où ils veulent aller ensuite.

home depot interactive email

Home Depot

Home Depot utilise des courriels interactifs pour envoyer des demandes d’évaluation de produits : les clients donnent leur note (de une à cinq étoiles) et saisissent leurs commentaires directement dans le courriel.

Gmail et Outlook

Le point de bascule pour le courriel interactif est survenu quand Google a annoncé que l'AMP et le javascript seraient compatibles avec l’application Gmail. De même, Microsoft a annoncé la prise en charge d'AMP pour Outlook.com et a transformé Outlook en une application Web progressive (PWA).

Inscrivez-vous à notre infolettre

Joindre notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles de notre équipe.

Merci pour votre inscription!